Première session extraordinaire de la plate forme nationale de réduction des risques de catastrophe: Discours du MISC

Madame et messieurs les Ministres,

Messieurs les présidents et directeurs des ONG humanitaires,

Madame et Messieurs

Je vous souhaite la bienvenue à cette première session extraordinaire de la plate-forme nationale de réduction des risques de catastrophe pour l’année 2019.

 Malgré le court préavis et vos multiples occupations, vous avez répondu présent à mon invitation. Ceci témoigne à quel point la gestion des risques de catastrophe liés aux inondations vous préoccupe. Je vous en remercie.

Cette première session extraordinaire qui se tient après celle du 18 septembre 2018 a pour objectif de vous informer sur la situation de la montée des eaux afin que nous puissions ensemble anticiper et décider des mesures additionnelles de prévention qui s’imposent pour annihiler ou minimiser les dégâts des crues.

La session se penchera également sur les accidents fluviaux mortels qui deviennent récurrents et préoccupants.

Au moment où nous tenons cette session, les communes à haut risque  sont déjà inondées mais  les dégâts directs enregistrés cette année sont nettement en dessous de ceux de l’année écoulée. C’est seulement un cas de décès que nous avons enregistré dans la nuit d’hier alors que l’année passée nous avions neuf (09) cas à pareil moment.

Ceci rend compte des efforts louables qui ont été déployés par le Gouvernement pour renforcer la résilience des populations à travers l’ANPC en tant que secrétariat permanent de la plate-forme nationale de réduction des risques de catastrophe.

Je salue ces efforts auxquels ont contribué les différentes structures compétentes qui relèvent de départements ministériels. Nous devons les poursuivre pour le bonheur des populations et c’est bien pour cette raison que nous sommes là. Je vous remercie

Inscrivez-vous à la newsletter

Et restez informé